• Marina Acosta

Projet pour Pauline Franque : une séance photo sur un thème de mariage bohème chic

Mis à jour : sept. 29

Il y a parfois des coincidences bienheureuses. Je travaillais au développement d'un catalogue de patrons sur le thème du mariage, et je venais d'acheter des tissus pour confectionner une robe de mariée quand j'ai reçu une appel de la maquilleuse Marina G make up


“Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c’est elle que l’on remarque.”



Elle m'explique qu'elle travaille sur un gros projet de séance photo avec Pauline Franque photography, la petite lily créatrice de bijoux, un fleuriste et deux décoratrices spécialisées dans les mariages bohème, et qu'il lui manque la robe de mariée.

Je lui dis ok, pas de problème, je peux vous la faire, et qui sera la modèle photo ?

Moi, me répond-elle. (elle attendait son deuxième enfant)

bon, c'est reparti pour un challenge robe pregnancy !



Un design qui convient

“Une femme peut fort bien porter une robe de bal sans savoir danser, une robe de cocktail sans avoir soif, un maillot de bains sans savoir nager, mais si elle met une robe de mariée, elle sait tout de suite s'en servir.”

Pour la conception de cette robe, j'avais pleins d'idées en tête : de la superposition comme les robes de mariées des années 20. Un jupon qui démarrerait sous la poitrine pour la partie extérieur avec la forme de ma robe alice


Une forme adaptée


Une sous robe courte, qui arriverait au niveau du genou pour dévoiler les jambes tout en transparence, mais de manière digne. une robe débardeur en coton orné de broderies anglaise avec une ampleur pour le ventre, mais qui se resserre au niveau des hanches séparée par une large bande élastiquée d'un joli volant de 30 cm


A l'essayage j'étais fébrile

“Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c’est elle que l’on remarque.”

Le résultat a été au delà de mes espérances, jugez plutôt ! ♥










© Marina Acosta